Shuga, la série TV qui lutte contre le sida

17190407_1485545764802821_2234280550502092889_nPlus efficace que les campagnes de prévention, la série Shuga de MTV, diffusée sur le continent africain, fait du divertissement une arme contre le sida. Le lancement de la saison 5, tournée en Afrique du Sud, tombe à pic, le 8 mars, journée de la femme.

Le message passe. Selon une étude menée par la Banque mondiale (BM) au Nigeria, les jeunes téléspectateurs de la série Shuga de MTV ont deux fois plus de chance de procéder à un dépistage du sida. Chez les femmes, les chlamydioses, maladie  sexuellement transmissible, ont reculé de 58%. « Cela tendrait à prouver que les gens prennent des précautions et sont plus prudents dans le choix de leurs partenaires », a expliqué Abhijit Banerjee, économiste au MIT. Six mois après avoir découvert la série lors de projections dans des centres communautaires, les jeunes ont bien tendance à changer leurs comportements, et cette étude confirme le pouvoir de l’éducation par le divertissement.

Un soap qui éduque

Si la série conçue par la fondation MTV Staying Alive cherche à sensibiliser la jeunesse aux dangers de comportements sexuels à risque alors que l’épidémie de VIH/sida sévit toujours, elle le fait avec les moyens et les professionnels du divertissement. Un casting attractif, avec Lupita Nyong’o (12 years of slave) en première saison, et pleins de jeunes talents, auxquels les jeunes peuvent s’identifier. Les sujets abordés autour des histoires d’amour de leurs jeunes héros sont sans détour. Du coup, les feuilletons ont une plus grande une influence que les campagnes traditionnelles qui cherche à inciter les jeunes à changer de comportement, avec une rentabilité supérieure, selon la BM.

Afrique du Sud

La série Shuga, tournée au Kenya puis au Nigeria débarque, en saison 5 en Afrique du Sud. Le pays le plus touché par le sida (19 % de taux de prévalence) et où le nombre de nouvelles infections chez les adolescents est particulièrement alarmant, explique Luo Chewe de l’Unicef. La situation est encore plus dramatique pour les jeunes adolescentes entre 15 et 19 ans, dont le taux de prévalence du VIH est 8 fois supérieur à celui des jeunes adolescents. Le lancement de la saison 5, le 8 mars, journée de la femme, prend alors tout son sens. En prenant pied en Afrique du Sud, Shuga s’immerge dans les clubs et les lieux branchés du pays, les écoles de Braamfontein et dans le township fictif de Zenzele.

La série, diffusée dans plus de 70 pays, est bien plus qu’un feuilleton populaire. « C’est une véritable opération d’éducation par le divertissement, qui permet d’instruire les spectateurs et d’induire des changements de comportement positifs grâce aux médias. Avec, le plus souvent, une efficacité spectaculaire », selon la BM.

 

Encadré chiffres

Chaque année environ 1,5 million de nouvelles infections en Afrique subsaharienne, où quatre infections sur dix concernent des jeunes de moins de 25 ans. Le Nigeria est le deuxième pays le plus touché, derrière l’Afrique du Sud, avec 3,2 millions de séropositifs, soit 9 % du total mondial.

 

Pour aller plus loin : Tout sur la série (en anglais) Shuga sur MTV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s