Du solaire en Mauritanie

DSC_5692web
Centrale solaire de Toujounine, Mauritanie – nov 2017 Photo : Sylvie Rantrua

La Mauritanie mise désormais sur l’énergie renouvelable et multiplie les projets. En à peine 13 mois, à Toujounine, la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest (50 MW) a été construite.

Le soleil darde, en ce début décembre. Comme tous les autres jours de l’année. Pas de doute, le lieu est plus qu’approprié, dans le désert, à la porte de Nouakchott, pour une centrale solaire. Tout juste inaugurée fin novembre à l’occasion de la fête de l’indépendance, les Mauritaniens sont fiers de faire découvrir la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest, 50 MW. Les deux autres grandes centrales solaires de la sous-région inaugurées aussi cette année, l’une au Sénégal l’autre au Burkina Faso, affichent 30 MW. La plus gigantesque de l’Afrique reste celle de Noor au Maroc et ses 160 MW

Il aura fallu seulement 13 mois de travaux, pour monter les 156 540 panneaux photovoltaïques et installer les 19 postes de transformation de 33 kVA pour transformer le courant continu en courant alternatif afin de le distribuer sur le réseau national. Clemessy, filiale du groupe français Eiffage et la société allemande Krimmer ont remporté le marché sur appel d’offres.

DSC_5662web
Tall Ousmane, Directeur exécutif des projets, Somelec. Photo Sylvie Rantrua

L’investissement s’élève à 19 milliards d’ouguiyas (50 millions de dollars), cofinancé par le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et l’État mauritanien. Cette nouvelle centrale exploitée par la Société Mauritanienne d’Electricité (Somelec) contribuera à l’approvisionnement en électricité de la ville de Nouakchott. La capitale accueille environ un quart de la population du pays (4 millions d’habitants).

Énergie renouvelable

La réalisation de cette centrale s’inscrit dans le cadre des objectifs fixés par le gouvernement dans le domaine de l’énergie visant à  » généraliser l’accès à l’énergie électrique de la population, à améliorer la qualité des services électriques et à intégrer des énergies renouvelables afin de diversifier le mix énergétique « . C’est aussi un bon pas vers l’Objectif de développement durable (ODD) n°7 qui promeut un accès à une énergie durable et à un coût abordable pour tous d’ici 2030.

En 2015, la part de l’énergie renouvelable représentait déjà 35 %. L’objectif de l’Etat est d’arriver à 42% d’énergies renouvelables à l’horizon 2018. Outre la nouvelle centrale de Toujounine, la Mauritanie peut aussi compter sur la production d’énergie éolienne, soit 30 MW et sur 15 MW produits par des petites centrales solaires hybrides installées dans la région de l’Adrar, au nord de la Mauritanie. Autant dire que les énergies vertes prennent le pas dans le mix énergétique du pays.

 

Pour aller plus loin :  L’Atlas sur l’énergie en Afrique en anglais (PDF) et qui présente une fiche sur la Mauritanie et l’article sur le blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s