Les ambitions de WorldRemit en Afrique

DSC_7806 tr.jpg
Catherine Wines -cofondatrice WorldRemit -Photo Sylvie Rantrua

En 2017, WorldRemit enregistrait une croissance de plus de 100 % sur les transactions traitées en Afrique francophone. La société veut renforcer ses positions sur le continent et développer son marché en se lançant sur l’envoi d’argent à partir de pays africains. Un marché aussi conquis grâce à des frais d’envoi en dessous de ceux pratiqués habituellement : environ 4 % contre 8-9 %. 

65 milliards de dollars le montant des transferts de fonds de la diaspora africaine vers le continent en 2017.

 

Interview de Catherine Wines, cofondatrice de WorldRemit


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s