Les ambitions de WorldRemit en Afrique

DSC_7806 tr.jpg
Catherine Wines -cofondatrice WorldRemit -Photo Sylvie Rantrua

En 2017, WorldRemit enregistrait une croissance de plus de 100 % sur les transactions traitées en Afrique francophone. La société veut renforcer ses positions sur le continent et développer son marché en se lançant sur l’envoi d’argent à partir de pays africains. Un marché aussi conquis grâce à des frais d’envoi en dessous de ceux pratiqués habituellement : environ 4 % contre 8-9 %. 

65 milliards de dollars le montant des transferts de fonds de la diaspora africaine vers le continent en 2017.

 

Interview de Catherine Wines, cofondatrice de WorldRemit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s